Aller au contenu
Sangore

Out Soon

Messages recommandés

Sangore

Out Soon était un magazine belge spécialisé dans le clubbing/la Techno. Je préviens de suite que je ne possède pas d'exemplaires et que ce n'est pas quelques chose que j'ai connu personnellement, mais je me dis que ça peut en intéresser ici.

 

Ce magazine a été créé en 1992 et a connu 16 années d'existence. Il était bilingue et gratuit. En 2008, il s'est arrêté, et c'est la magazine Nightcode qui a pris le relais.

 

Sur YT, j'ai trouvé un reportage dessus qui date de presque 4 ans après sa création. C'est en néerlandais, mais il y a aussi des interventions en français (Eric, le créateur, parle français).

 

Un article de journal qui date de 1997 :

Citation

 

Où écouter et lire techno ?

Contrairement à d'autres pays comme l'Angleterre, l'Allemagne et les Etats-Unis où la presse spécialisée est légion, notre pays qui abrite pourtant une kyrielle d'excellents clubs techno et de dj's locaux apparaît bizarrement à la traîne. A la télévision, c'est le désert complet tout comme en rock d'ailleurs. Sur les ondes du nord du pays, Studio Brussel a son émission «Technoville» chaque vendredi soir. Idem à Radio 21 avec «Dance» le samedi de 20 à 22 h animé par Alex Klimov mais on attend toujours une émission cent pour cent techno. Rudy Léonet et Bernard Dobbeleer ouvrent régulièrement leurs portes lors des «5 heures», chaque mercredi de 14 à 19 h, aux artistes qui font l'actualité (d'Alex Reece à Daft Punk). Radio 21 diffuse aussi sporadiquement des soirées spéciales en direct (le réveillon au Fuse) ou en différé (un set de Laurent Garnier).

En presse écrite, un mensuel gratuit et bilingue tient le haut du pavé. «Out Soon» s'est créé il y a quatre ans et demi raconte le rédacteur en chef Eric Rozen. A cette époque la techno n'était pas aussi bien acceptée qu'aujourd'hui et je souhaitais offrir un maximum d'informations aux fans (endroits de sortie, clubs, labels, interviews d'artistes). A l'époque, la presse a trop souvent associé la techno à la drogue alors que la drogue est un problème de société et non de musique. Nos annonceurs publicitaires étaient très ciblés (maisons de disques, etc...) alors qu'aujourd'hui la tendance s'inverse, probablement parce que depuis deux, trois ans, des groupes comme Underworld ou Prodigy vendent autant qu'un groupe de rock et se produisent dans les festivals en plein air comme Torhout/Werchter.

Le principe de base de la techno est d'être ouvert et d'évoluer sans cesse,poursuit Eric Rozen.

«Out Soon», qui a aussi son site Internet (http ://www.artecom.be/outsoon) est diffusé à 35.000 exemplaires touten servant de relais belge à la fameuse Love Parade à Berlin et aux May Day allemandes (gigantesques raves rassemblant près de 30.000 personnes).

Ph.Mn.

 

Source : https://www.lesoir.be/art/%2Fou-ecouter-et-lire-techno-_t-19970305-Z0DE4N.html

 

Voici des articles datant de 2008 qui annoncent l'arrêt d'Out Soon :

 

Citation

Apparemment, c'est la crise pour tout le monde. La maison mère d'Out Soon a en effet décidé d'arrêter les frais et de suspendre l'édition du magazine, ont annoncé mercredi les responsables d'Out Soon. Vu l'évolution du marché de la musique en général et de la scène clubbing en particulier, la maison d'édition qui publie Out Soon a pris la difficile décision d'arrêter ses activités à la surprise générale des fidèles lecteurs du magazine. La nouvelle, quelques heures après son officialisation, a vu surgir une série de réactions sur certains blogs et autres pages de réseaux de socialisation tels Facebook et MySpace. Après 16 ans d'existence, le magazine gratuit dédié au clubbing et à la dance music, disponible dans toutes les bonnes discothèques et magasins de disques, se referme donc définitivement... Mais peut-être pas! En effet, de nombreuses affaires de ce genre trouvent souvent un repreneur intéressé. Or, Out Soon jouit d'une excellente réputation. Dans son secteur, c'est d'ailleurs le magazine le plus lu! On peut donc toujours espérer qu'un généreux mécène ou une société désireuse d'investir dans un mensuel gratuit et de qualité saisisse cette occasion. Il est toutefois un peu tôt pour se prononcer sur la question. Quoi qu'il en soit, l'équipe d'Out Soon tient à remercier les annonceurs qui ont cru dans le produit, de même que les journalistes et tous les acteurs du milieu de la scène électronique, mais surtout les fidèles lecteurs qui étaient chaque mois au rendez-vous. Stijn Van Nuffelen, directeur artistique, et Florence Atlas, rédactrice en chef, ne devraient pas tarder à s'engager dans de nouveaux projets pour l'avenir. Site officiel: www.outsoon.be

Source : https://www.out.be/fr/actualites/8062/le-magazine-out-soon-jette-l-eponge-apres-16-ans-d-existence/

 

Citation

 

Le monde du clubbing belge est en deuil en ce mercredi 4 juin 2008. Il n’a perdu ni un de ses artistes, ni un de ses DJ, ni un des ses clubbers, ni une de ses figures emblématiques, mais il a perdu un peu plus de son âme. Le mythique magazine OutSoon après avoir informé pendant prêt de seize ans plusieurs générations de clubbers, disparait brutalement sans qu’aucun signe avant coureur ne soit perceptible.

La maison mère, l’agence de communication Duval Guillaume, qui a racheté le magazine à l’aube de ce siècle, a en effet décidé d’arrêter brutalement le mensuel, qui jusque fin 2007 n’était pourtant pas déficitaire. Un mauvais début d’année 2008 aura suffit à sonner le glas de cette institution de la nuit belge. Il est regrettable de constater qu’une fois de plus, le milieu de la musique, plus particulièrement de la musique électronique est fragile. A partir du moment, on l’on refuse de suivre les modes et de courir à tout prix derrière la quantité, il est malheureusement encore très dur de survivre.

OutSoon a toujours primé la qualité au fil des années. Nous pouvons ainsi nous souvenir de ses agendas qui guidaient les nombreux clubbers avant l’ère internet entre les soirées du Montini, du Boccacio, du Fuse, mais également de ses nombreux dossiers tels « History of NightClubbing » en 2007, de ses nombreuses interviews, etc. Nous pouvons aussi nous souvenir de cette formidable soirée au Fuse pour fêter leur 15 ans, en octobre dernier. Comment oublier tout ceci?

Après le magazine Trax, l’année dernière, après OutSoon, cette année, où s’arrêtera l’hémorragie? Le milieu de la musique électronique, d’abord underground, maintenant grand public, commence à découvrir les travers d’être sur le devant de la scène. Là où la passion, la communion et le plaisir résidait, maintenant on y parle rentabilité, bénéfice et actionnariat. Que restera-t-il à la nouvelle génération de clubbers de l’histoire de tous ces pionniers qui ont forgé l’esprit du clubbing, qui ont crée ce mouvement? L’histoire nous le dira…

L’équipe de Trax a lancé Tsugi pour continuer d’informer, nous pouvons souhaiter et espérer que la même chose pour l’équipe d’OutSoon. Quelque soit le nom, si la qualité est toujours au rendez vous, les lecteurs vous attendront.

 

Source : https://www.theclubbing.com/v3/2008/06/outsoon-la-fin-prematuree-dune-legende/

 

Ensuite, un article qui annonce la transition entre Out Soon et Nightcode :
 

Citation

 

Après plus de quinze ans sur le dancefloor, le magazine belge spécialisé en électro Out Soon avait jeté l’éponge, en juin dernier. Mais les clubbers qui regrettaient la disparition de leur bible mensuelle peuvent se réjouir. L’équipe de Out Soon va reprendre du service sous un nouveau nom, Nightcode, au sein de Net Events, le pôle « divertissement » du groupe Rossel, l’éditeur du Soir.

Disponible chez certains disquaires et dans de nombreuses discothèques, Out Soon était, jusqu’au début de l’été, édité par l’agence de pub Duval Guillaume.

Avant de reprendre la parution d’un magazine gratuit et tiré à 45.000 exemplaires tout en recréant une communauté d’utilisateurs en ligne, les développeurs de Net Events ont rapidement mis en ligne une première version – encore lacunaire – du nouveau site Nightcode. Il mêlera agenda, infos, interviews, critiques de disques et podcasts.

Le papier en complément

« Les clubbers étaient très attachés à la version papier de Out Soon, explique le directeur général de Net Events, Dieter Kraewinkels. Pour cette raison, on lancera à notre tour une version imprimée de Nightcode, dès le 5 septembre, au même format A5 familier des lecteurs d’Out Soon. Mais dans notre optique, le magazine est à considérer comme un plus par rapport au site et non l’inverse comme c’est très souvent le cas dans le monde des médias présent à la fois en version en ligne et imprimée. Les informations exclusives, c’est sur le site de Nightcode qu’elles seront d’abord publiées ». Le magazine restera disponible gratuitement.

La cible de Nightcode sera principalement les moins de 25 ans, souvent étudiants, avec une vie sociale très active et un goût prononcé pour les sorties.

Le site s’inscrira dans l’ensemble des activités divertissement de Rossel. Ainsi, des articles et des informations pourront être partagés par Nightcode avec l’agenda en ligne de Net Events ou le site Ticketnet.be.

http://www.nightcode.be

 

 

Quelques couvertures :

 

$_86.JPG

 

$_86.JPG

 

$_86.JPG

 

$_86.JPG

 

$_86.JPG

 

$_86.JPG

 

$_86.JPG

 

$_86.JPG

 

f1dc815a5f94efa32f7e5ff0d0cdd415.jpg

 

outsoon.jpg

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Bidoul

A contrario, moi je l'ai bien connu, faudrait d'ailleurs que je scanne qq N° qu'il me reste et les partager sur le net.

Connais tu un site qui les reference ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Sangore

Non, mais ce serait cool si tu trouvais la motivation et le temps de scanner tes exemplaires et de les partager avec nous sur le forum ! ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Bidoul

Je vais tacher de remettre la main dessus ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Sangore

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Collé en tant que texte enrichi.   Coller en tant que texte brut à la place

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.


×
×
  • Créer...