Aller au contenu
Axwell

Fishbach

Messages recommandés

Axwell

 

LFW_Fishbach.png

 

 

Voici une nouvelle artiste assez scotchante : Fishbach. Sa voix est très surprenante, son univers musical aussi - pour notre époque. On penserait à un croisement entre Catherine Ringer et Christophe. Les Inrockuptibles parlent d'une "version carbonisée, irradiée de Lio" ou de "Desireless no future". C'est très particulier.

Pour l'instant, elle n'a sorti qu'un EP 4 titres mais il y a fort à parier qu'elle fera rapidement parler d'elle dès l'année prochaine : son premier album "A ta merci" sort le 27 janvier.

 

Citation

La voix, le regard, le charisme. La repartie cinglante. Et déjà, une chanson addictive (Mortel), électro-pop aux noirceurs magnétiques… Rien de banal ni d'aseptisé chez cette jeune femme de 25 ans au chant androgyne, et dont l'intensité rappelle Catherine Ringer. Les Transmusicales de Rennes ne diront pas le contraire, qui lui confient la création de leur prochaine édition. Belle ascension pour cette fille d'un milieu modeste (père routier, mère soignante, à qui elle a emprunté son nom de jeune fille), qui a grandi à Charleville-Mézières, et fait ses armes dans un groupe punk. Si elle ne se reconnaît aucune idole, elle concède deux ou trois références : Bernard Lavilliers (elle chante sur la réédition de l'album Pouvoirs), Christophe ou… Mylène Farmer : « Musicalement, j'aime être dérangée. Farmer m'a longtemps révulsée avant de me fasciner. » Fishbach dérange aussi, un peu, et c'est bon signe.

Source : Télérama

 

 

"Mortel" (Version EP)

 

"Béton mouillé"

 

 

Et un premier extrait de l'album à venir :

"Y crois-tu"

 

 

Son portrait en vidéo pour Télérama

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Axwell

41APKwYdXdL.jpg

 

Le premier album de Fishbach, "A ta merci", est enfin sorti ! Et pour moi, c'est une franche réussite.
Après l'EP 4 titres (dont elle n'a gardé que "Mortel", qu'elle a réenregistré et réarrangé), les espoirs étaient grands et ils sont parfaitement confirmés avec ces 12 titres. La presse et les médias sont globalement très positifs. Certains, minoritaires, la descendent en flèche (des commentateurs sur France Culture notamment). Il est rare qu'un premier album suscite autant d'attente et d'éloges. Peut-être parce que ce projet sort des sentiers battus, notamment du catalogue "nouvelle scène française" (Bénabar, Vianney et leurs potes).

Ca parle essentiellement de mort (son oncle est croque-mort, sa mère travaille en gériatrie... Ambiance !), mais sur des mélodies sautillantes (genre "Sans logique" ou "Désenchantée" de Farmer).

Ceux qui ont connu la musique des années 80, tendance variétés, s'y retrouveront (ou pas !). Ceux qui sont nés après découvrent quelque chose d'un peu bizarre. Au final, il y a très peu de titres dans ce disque qui ne pourraient pas devenir des singles, chacun ayant son petit truc : les paroles et/ou la mélodie et/ou la musique. 

En tout cas, si vous n'aimez pas (vous avez le droit :P mais c'est mal ! :smdf:) achetez vite des boules Quies parce que Fishbach est bien partie pour faire beaucoup parler d'elle ! 

 

Tracklist - A ta merci

01. Ma voie lactée

02. Y crois-tu

03. Eternité

04. Un beau langage

05. Un autre que moi

06. Feu

07. On me dit tu

08. Invisible désintégration de l'univers

09. Le château

10. Mortel

11. Le meilleur de la fête

12. A ta merci

 

 

Quelques titres (Elle les a tous mis sur Youtube) :

 

"On me dit tu" (gros coup de cœur pour celui-ci)


 

"Un autre que moi" (bien efficace aussi)


 

"Le château" (sur le joyeux sujet du suicide)

 

 

"Feu" (ambiance Ennio Moriconne)

 

 

"Un beau langage" (une balade où l'on jurerait que c'est Christophe et Françoise Hardy qui chantent ensemble)

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
mindscape

Je ne pense pas que ça prendra la même voie que Christine & the Queen, l'ambiance est trop lunaire pour être grand public même si il y a un axe pop sur des titres comme "Ma voie lactée'', ''Mortel'' ou ''Un autre que moi''. Au final, c'est un album cohérent qui offre des ambiances assez variées. Pour le côté 80, je dirais plutôt qu'il y a une connexion avec la scène électro-pop minimaliste du début des années 80 et l'ambiance de l'avant-garde électronique française de la fin des années 70 avec des titres comme "invisible désintégration de l'univers" ou "Un beau language". Au final, on est très loin d'un désireless, d'une mylène farmer ou d'un début de soirée. L'autre point d'accroche, c'est cette voix aux intonations déviantes qui sont assez proches d'une Catherine Ringer et qui jette le trouble sur l'identité de son interprète si on fait abstraction de l'image. Après quelques écoutes, je valide ^^

Modifié par mindscape

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Aegor

Que dire de cette album que j'en ai préféré l'EP oui il me donnait l'impression d'une meilleure promesse. Les titres de l'album sont rétro à souhait me faisant penser à Rose Laurens ou Catherine Ringer, le tabac et l'intonation aidant.

Les paroles et sa morbidité me font penser à du Mylène farmer (dont Fischbach est fan me semble t-il). La musique a un  retour variétés- pop années 70-80.  Elles commencent à être beaucoup sur ce registre (The Pirrouettes, Cléa Vincent, Juliette Armanet, Blondino, Minou et désormais Fishbach...) il va donc falloir que dés leurs prochains albums ... elles reviennent à l'avenir en construisant une chanson plus moderne mais toujours en Français (enfin je l'espère).

En attendant oui c'est génial de se replonger dans ces années : la musique un éternel retour.

Modifié par Aegor

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

×