Aller au contenu
Axwell

M83

Messages recommandés

Axwell

 

LFW_M83.png

 

 

m83-hurry-up-were-dreaming-chronique-L-Q

 

Sorti fin 2011, le nouvel album de M83 se présente sous la forme d'un diptyque électronique et épique.

 

L'Express trace un portrait rapide d'Anthony Gonzalez, "monsieur" m83. Et les Inrocks adorent.

Petite revue de presse d'un album que j'adore déjà ! :happy:

Citation

3 choses à savoir sur M83

Petite mise au point sur le pourquoi du comment du musicien électro français.

1. Quasi inconnu en France, le Français Anthony Gonzalez, 28 ans, est pourtant l'un des artistes qui vend le plus de disques à l'étranger, notamment aux Etats-Unis. Il a emprunté son pseudo au nom de la galaxie Messier 83.

2. Natif d'Antibes, le musicien électro a changé de rivage et réside depuis 2010 à Los Angeles. Sa musique est à l'image de la cité des Anges, calibrée pour les grands espaces urbains, les courses dans le désert ou les chevauchées vers les étoiles.

3.Hurry Up, We're Dreaming est une somptueuse fresque synthétique. Une odyssée monumentale qui s'étend sur un double album, où chaque chanson du premier disque se reflète dans son jumeau autour du concept de l'enfance. Une entreprise onirique et homérique.

Source : L'express.fr

http://www.lexpress.fr/culture/musique/3-choses-a-savoir-sur-m83_1050875.html

 

 

Citation

M83 : impressionnant, beau, épique et pop

Désormais installé à Los Angeles, potentiellement immense aux Etats-Unis, le Français M83 revient avec un double-album grandiloquent, une uvre totale, hollywoodienne et dune ambition folle : un blockbuster épique et pop.

Il fait chaud. Il y a des palmiers, la mer à deux pas, la montagne à trois, des tremblements de terre cachés sous les pieds. Nous ne sommes pas en Californie mais à Antibes : après lenregistrement de son nouvel album Hurry up, Were Dreaming et avant de replonger dans la cadence infernale des tournées, Anthony Gonzalez est revenu y passer de paisibles vacances.

Depuis le départ de son copain Nicolas Fromageau, désormais à la tête de lexcellent Team Ghost, Gonzalez reste lunique cerveau derrière lélectronique atmosphérique, électrique et tectonique de M83. M83 est lun des groupes français les plus réputés, adorés et attendus aux Etats-Unis : un potentiel à la Phoenix. Il semble donc logique quAnthony Gonzalez ait quitté lan dernier sa Paca natale pour sinstaller à Los Angeles. La Californie ressemble à une Côte dAzur puissance dix, tout est démesuré : les plages, les routes, les Américains. Jai toujours été fasciné par les Etats-Unis, via les films ou la télé. Là, je suis en plein dans le rêve hollywoodien. Je vois des stars tout le temps : jai listé celles que jai croisées, un vrai truc de gamin. Quand je conduis, que je passe à côté des gratte-ciel de Downtown ou la nuit quand la ville séclaire, jai parfois du mal à réaliser que jy habite. Je suis tombé amoureux de la région : tu as la ville, la montagne, la mer, tu prends ta voiture et tu traverses des paysages radicalement différents toutes les deux heures Pour les albums précédents, javais déjà en tête des images de déserts. Pour ce disque, jai souvent réalisé ce rêve : je prenais la voiture, jallais passer deux nuits dans le désert, jouvrais mon ordinateur et je composais.

Terre de lait et de miel, la Californie est aussi celle du Celluloïd. Installé à Hollywood plutôt que dans les quartiers plus bohèmes de Silverlake ou Echo Park, Gonzalez a rencontré à L.A. son eldorado personnel : lépicentre mondial de lindustrie cinématographique. Jai déménagé là pour faire des musiques de films. Limage et le cinéma mont toujours marqué. Mon frère est réalisateur, il ma fait découvrir beaucoup de choses quand jétais ado et je continue à regarder beaucoup de films Terrence Malick, David Lynch, Gregg Araki, Gus Van Sant... Mon idéal, cest une BO par an et un album studio tous les deux ans.

Gonzalez a eu en 2010 une première opportunité de bande-son avec LAutre Monde de Gilles Marchand. Mais le rêve a viré au cauchemar : pieds, poings et idées liés, déçu de ne pouvoir prendre aucun risque, déçu par le film lui-même, Gonzalez a fini par quitter le projet. Un quasi-traumatisme pour un garçon à la touchante ambivalence, chez qui modestie et doutes profonds coexistent en permanence avec assurance et ambition sans limite. Jai toujours eu le sentiment que ma musique était moins forte, moins belle que celle des autres. Quand jécoute les Fleet Foxes ou Emeralds, je me dis que je ne suis quune merde. Je commence à mieux le vivre, mais jai toujours eu du mal à massumer. Jai envie de beaucoup de choses, à tel point que jai parfois limpression davoir perdu mon temps : je me dis que jaurais pu faire davantage, ça me ronge. Plus jévolue, plus jai envie dexpérimenter, de me lancer dans des projets un peu fous, un album de hip-hop, un album sataniste, des musiques de jeux vidéo. Si je devais mourir demain, je serais fier de ce que jai fait mais surtout dévasté de ne pas avoir eu le temps den faire plus.

Sil mourrait demain, Anthony Gonzalez aurait au moins eu le temps de réaliser un caprice mégalomane que plus personne, en période de crise du disque et de castration des ambitions, nose soctroyer : un double album. Un projet un peu fou, Hurry up, Were Dreaming ? Un disque totalement dingue, plutôt le film insensé Aguirre, la Colère de Dieu de Werner Herzog a traîné sur un écran du studio pendant certaines sessions, et cela se sent.

Réalisé avec Justin Meldal-Johnsen, notamment bassiste de Beck ou de Nine Inch Nails, fondé sur le concept de dialogue invisible entre les songes de deux enfants, le très variable mais très cohérent Hurry up, Were Dreaming est un album bigger than life. Quand tu écoutes My Bloody Valentine ou Sonic Youth, tu as limpression que le soleil te brûle la peau. Nous avons voulu quelque chose dassez fort, qui fasse parfois saigner les oreilles, une musique qui rende difficile de se concentrer sur autre chose. Quelque chose à bout de souffle, qui te pèse mais qui tinspire, te fascine et taccapare.

Ce blockbuster pop choquera certains esthètes mais ravira les amateurs de grandiloquence belle et assumée : comme dans un étrange testament avant lheure, avec la volonté délargir les horizons soniques de M83, sans souci déconomie ni peur du trop, Gonzalez y a mis toutes ses forces, son savoir, ses envies anciennes et ses désirs nouveaux. Il sest dabord lui-même jeté dans le maelström : en pleine confiance, le Français sest emparé du chant avec une aisance et une puissance surprenantes.

Il signe là la bande originale dune vie démotions vives et dimages résiduelles : des scènes daction et des rêves de SF, la bande-son de Miami Vice ou celle de dessins animés japonais, des synthés clinquants et des basses slappées, des saxos exubérants et des guitares magmatiques, des arrangements majeurs et du porno des années 80, des chansons belles et délicates ou des tubes fracassants pour ondes FM globales. Hurry up, Were Dreaming est une oeuvre épique, totale, qui simpose à lauditeur : on aura du mal à y échapper ces prochains mois.

Source : lesinrocks.com

http://www.lesinrocks.com/musique/musique-article/t/72884/date/2011-11-15/article/m83-impressionnant-epique-et-pop/

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Moratto

J'en ai entendu parler pour la 1ere fois il y a quelques jours, non pas par ce nouvel album, qu'il me reste à découvrir un de ces jours, mais pour la découverte du remix du titre Midnight City par Eric Prydz, et cette fois-ci je ne l'ai pas vraiment trouvé inspiré, le maestro suédois :

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
mindscape

Je l'ai découvert en 2003 avec ...

Image postée

... que j'ai trouvé pas mal mais je n'ai pas écouté les albums qui ont suivi.

Morceaux choisis :

http://www.youtube.com/watch?v=QGqUTzlvLrs

http://www.youtube.com/watch?v=9Td8OsRbJCM

Il y a eu ce remix de Depeche mode aussi en 2006.

Modifié par mindscape

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Ygrek

Je suis totalement envouté par "Hurry up, we're dreaming" :coeurs:

C'est une claque épique comme j'en ai rarement reçue

Rien que Echoes of mine, j'en pleure

Ce gars est juste un génie

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Capitaine

Celui que je préfère est Midnight City.

Les années 80 sont très à la mode je trouve.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Ygrek

Nouveau single de M83, "Reunion", le 29 mai.

Remixes de The Naked And Famous, Mylo, Sei A, Polly Scattergood, We Have Band, Dale Earnhardt Jr. Jr. et White Sea!

Le remix de Mylo

<iframe width="100%" height="166" scrolling="no" frameborder="no" src="http://w.soundcloud.com/player/?url=http%3A%2F%2Fapi.soundcloud.com%2Ftracks%2F45942365&show_artwork=true"></iframe>

Celui de White Sea

<iframe width="100%" height="166" scrolling="no" frameborder="no" src="http://w.soundcloud.com/player/?url=http%3A%2F%2Fapi.soundcloud.com%2Ftracks%2F33873863&show_artwork=true"></iframe>

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Axwell

Le nouveau clip du titre "Wait", un petit chef-d'oeuvre ! :happy:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

×