Aller au contenu

Rechercher dans la communauté

Affichage des résultats pour les étiquettes 'trance'.

  • Rechercher par étiquettes

    Saisir les étiquettes en les séparant par une virgule.
  • Rechercher par auteur

Type du contenu


Forums

  • Artistes & groupes
    • Musiques électroniques : clubbing old school
    • Musiques électroniques : clubbing moderne
    • Musiques électroniques : pop synthétique
    • Pop, rock & variété internationale
    • Chanson francophone
    • Top délire méga groove
  • Musique
    • Blabla musique
    • Le Hit Des Clubs / Classements
    • Espace Clubbers
    • Labels & compilations
    • Médias
    • Samples, covers & reprises
    • Festivals & concerts
    • Collectionner les disques
    • Lexique musical
    • Identification
  • Communauté
    • Présentation
    • Petites annonces
    • Jeux
    • Blabla

Rechercher les résultats dans…

Rechercher les résultats qui…


Date de création

  • Début

    Fin


Dernière mise à jour

  • Début

    Fin


Filtrer par nombre de…

  1. Moratto

    Serious Beats

    Edit admin : Initialement ce topic n'était pas dans la section "compilations" qui n'existait pas encore. Mais comme on y parle exclusivement d'une même série de compils et qu'on peut y lire une foule d'infos sur la série, sur les artistes et sur les titres, il aurait été dommage de laisser le topic se perdre ^^ En alternance avec le topic consacré aux best of des compils Trancemaster, en voici un consacré à une autre grosse série de compils de titres club toujours en activité, Serious Beats, dont le volume 78 vient juste de sortir. En attendant, on revient aux origines, avec le tout premier volume, sorti en janvier 91. Les premiers mois du son techno en Europe, plus particulièrement actif dans le Benelux et notamment en Belgique, d'où est originaire le label éditant les compils Serious Beats, ce sont donc les titres populaires dans les clubs belges qui sont privilégiés, et notamment les productions belges. Pas de surprise de retrouver donc dans ce volume des titres allant faire parler d'eux tels certains du calibre de Pleasure Game - Le Dormeur ou bien le My Heart The Beat de D-Shake. Voici donc une sélection de quelques titres à retenir issus de ce volume. QUADROPHONIA - Quadrophonia (Extended Mix) T99 - Anasthasia (Out of History mix) Ces deux titres, tous deux de grands classiques multidiffusés sur Maxximum, sont à regrouper car le même producteur est à leur initiative : Olivier Abbeloos. Pour Quadrophonia, un des premiers titres à avoir utilisé un rap dans un titre techno, il a fait équipe avec Lucien Foort (le frère du super performer de l'Eurodance et voix de L.A Style, Stanley Foort). Ceux qui connaissent bien Everybody de Cappella reconnaîtront le sample issu de Quadrophonia dans ce dernier. Pour Anasthasia, un titre beaucoup plus bruyant dans la veine de James Brown Is Dead, il a rejoint un projet initié par Patrick De Meyer, le producteur roi de la période New Beat qui a également participé à Technotronic ou Confetti's. Lien vers le topic Quadophonia : https://www.soundamental.org/forum/index.php?showtopic=4158 Lien vers le topic T99 : https://www.soundamental.org/forum/index.php?showtopic=3567 MODULAR EXPANSION - Cubes SECOND CHANCE - Hard Up Encore deux titres à regrouper, ils portent la marque du producteur belge le plus emblématique de l'époque : Frank De Wulf. Le titre Cubes est un énorme classique, un gold absolu extrait d'un maxi nommé Unit 1. Les amateurs du Rave On Me (Modular mix) de Bond 55 retrouveront ici le sample présent sur ce titre. Pour l'autre titre, de préférence à un de ses célèbres B-sides, on retrouve Hard Up, un titre qu'il a remixé et qui est un cover de John Carpenter - The End (Assault on Precinct 13), un titre qu'on peut aussi reconnaître dans Megablast de Bomb The Bass. Lien vers le topic Modular Expansion : https://www.soundamental.org/forum/index.php?showtopic=3352 Lien vers le topic Frank De Wulf : https://www.soundamental.org/forum/index.php?showtopic=3108 DIGITAL BOYS - OK ! All Right Bien qu'il soit inscrit Digital Boys avec un s, c'est bien le projet de Luca Pretolesi, connu pour Digital Boy - The Mountain of King. La majeure partie de sa production étant plus techno oldschool, ce n'est pas une surprise de le retrouver là avec ce titre alors sorti en France chez Flarenasch. Le remix présent ici rappelle le Techno-Trance de D-Shake. Lien vers le topic Luca Pretolesi : https://www.soundamental.org/forum/index.php?showtopic=1473 D-SHAKE - My Heart The Beat (Edit) Cette production plus avant-gardiste samplait Simple Minds et faisait suite aux mythiques Techno Trance et Yaaaah ! était toujours signée du producteur hollandais Aad De Moy. Lien vers le topic D-Shake : https://www.soundamental.org/forum/index.php?showtopic=3591
  2. tranceforce

    Goa Trance

    Qu'est ce que le psychédélisme ? le psychédélisme c'est avant tout un esprit, la volonté de dépasser sa vie, découvrir de nouveaux paysages mentaux, de rêver ! Le but du mouvement psychédélique est de détourner l'attention pour aller chercher en soi les vrais tenant de l'existence. Bien avant la musique trance, le premier mouvement psychédélique s'est épanoui dans les années 60, avec le développement des drogues hallucinogènes et du mouvement hippie. Le monde occidental a vibré sur de nouvelles harmonies, inspirées autant de Jimi Hendrix que Pink Floyd ou Stones. Fini les histoires d'amour et les virées en bagnoles le soir, l'heure est à l'exploration d'un nouveau langage, aujourd'hui il y a internet, l'informatique, etc..., mais la volonté de dépasser sa vie est toujours la, plus forte que jamais ! Le psychédélisme est un esprit, et l'esprit c'est une question d'attitude, pas de mode. Revenons a la Goa Trance ou Psychedelic Trance qui est un style de musique électronique née au début des années 90. C'est un style de trance qui provient de la ville indienne : Goa, Contrairement a la plupart des autres formes de trance présentes en Europe. La Goa Trance est étroitement liée à l'apparition de la Trance Psychedelic (ou psy trance) vers 1994, mais la différence entre ces deux genres est imprécise et ils sont considérés comme synonymes par certains. Ils sont tout deux généralement non-commerciaux et underground contrairement a d'autres styles de trance. Le son Goa est plus apprécié à des fêtes en plein air et festivals que dans les oîtes et lieux comme Ibiza. La trance est caractérisée par un rythme rapide, dans la gamme des 125 à 150 bpm, contrairement à l'ambient et autres formes de house et techno (sauf hardtrance). Ses basses sont fortes et recouvertes par beaucoup d'autres rythmes, souvent produits avec le célèbre synthétiseur Roland TB-303. (Petit rappel historique : la TB-303 a été inventée au début des années 80 par des japonais. Tombée dans l'oubli, elle réapparaît en 1987 à Chicago, où Dj Pierre invente par hasard, en trafiquant les filtres de l'engin, le fameux son dit "acid", qui mêle admirablement à tout les styles de la trance). Parmi les pionniers je site Mark Allen, SFX, Juno Reactor, Goa Gil. C'est surtout en 1993 que les groupes et djs de référence arrivent, l'aventure commence est ne s'arreteras pas ! Souvenez vous de : Astral Projection, Electric Universe, Cosmosis, Etnica, Transwave, Hallucinogen, X-Dream, Man With No Name, Total Eclipse, Prana, Power Source, MFG, Chi-A.D, Blue Planet Corporation, etc..., venus de partout dans le monde. La scène évolue rapidement et de nombreux labels sont crées. De nombreuses compilations arrivent dans les bacs ! Ce type de trance est populaire au Royaume-Uni, Israël, Australie, Japon, Allemagne, les pays de l'Est, mais aussi la France. Il faut savoir qu'en 1996 au Royaume-Uni, le nombre de personnes qui écoute de la trance est estimé a 1 million, surtout sur Londres et Brighton. Et en Israël 10% de la population sur 1 million de personnes écoutent de la trance ! En 1997, la trance goa s'est diversifiée, et les médias ont reconsidéré sa culture. puis elle entra dans un cycle commercial avec beaucoup trop de répétition du même style. Malgré ça, elle a continué de brillé un peu partout dans le monde et les trancoîdes illuminés ont continués le voyage. Pas en France malheureusement. Aujourd'hui la trance est appelé "new school goa", et possède de nouveaux tallents tels : E-Mantra, Suduaya, Nova Fractal, Sky Technology, Artifact 303, Somnesia etc... Voici quelques exemple de Trance Goa, devenu cult ! Astral Projection : Mahadeva Etnica : Fractal Gates Total Eclipse : Aliens X-Dream : The Second Room Hallucinogen : LSD Cosmosis : Key To Innerverse Electric Universe : Neutron Dance Man With No Name : Lunar Cycle Juno Reactor : Rotorblade Transwave : Robostyx
  3. tecnoman

    La Darude

    Voila un phénomène qui prend de l'ampleur ou tout du moins intéresse du monde ( il y a beaucoup à lire mais intéressant) https://www.traxmag.com/comment-la-darude-est-en-train-de-devenir-lune-des-soirees-les-plus-importantes-de-son-epoque/ Ecoutez c'est pas dégueu au début ( pis le Eiffel 65 à 30' ):
  4. Je n'ai pas trouver de sujet sur l'artiste avec le moteur de recherche, alors je le crée. Paul Van Dyk, superstar de la trance depuis 1992, est originaire de Berlin. Il a très jeune une passion pour la musique, et fait sa première apparition en Mars 1991 au club "Tresor" de Berlin en tant que dj. Il aimait la techno et voulait aller au-delà de cette musique, il voulais "transporter" son public avec des sons mélodieux. Il commença alors a créer quelques compos et son style de mixage attire l'attention. Il est très vite repéré par Harald Bluchel, qui vient de se faire connaitre avec son "Cosmic Baby". Les deux collaborent ensemble en 92 sur le projet The Visions Of Shiva, avec un premier single sorti sur le label Berlinois MFS. C'est un succès ! Le premier maxi sort avec 3 titres, le morceau principal "Perfect DAy" est très apprécié grâce à sa superbe texture mélodieuse. Les notes au piano de Harald (pianiste à la base) et les lignes de synthé de Paul donne une création originale. En Février 93, ils balance un second single : "How Much Can You Take", qui cartonne encore plus ! La trance commence a exploser un peu partout en Europe, et même en Australie. Les deux artistes décident ensuite de continuer seuls sur des projets solo et remix. Deux d'entre eux vont être très vite remarqué, le superbe remix de "Take A Free Fall" des Dance 2 Trance en Juillet 93, et surtout le remix de "Love Stimulation" de Humate, qui va provoquer un véritable raz de marée ! Il sera jouer par tous les plus grands dj de la planète. C'est un morceau transcendant et émotionnel. Il sera classé ensuite comme l'un des meilleurs single trance jamais produit. Tout ceci va ouvrir les portes a Paul, qui va sortir son superbe e.p en 94 avec 2 perles trance magnifiques : "My World" et "A Love Letter". 2 tracks que l'on retrouvera sur plusieurs compilations de références. Toujours en 1994, un autre remix majestueux fait son apparition sur le "Play With The Voice" de Joe T Vanelli. Morceau emblématique et anthem incontournable ! Décidément, Paul c'est comment faire pour capturer son public. Puis vient l'album "45 rpm". Personnellement je n'ai pas trop accroché, pas beaucoup de fluidité dans les morceaux, mais une piste sort du lot : "For An Angel". La encore, Paul a fait très fort sur cette compo. C'est un véritable voyage dans l'émotion. Il n'y a pas de terme médical pour définir ce sentiment quand on l'écoute, tellement il agît sur le système nerveux. Appelons ça = être en transe ! En club, a la radio, dans les festivals, et même a la Love Parade, ce morceau est une tuerie quand il est diffusé. D’ailleurs Paul le ressortira en 98, retravaillé et encore plus magique. C'est cette version qui deviendra ensuite un anthem trance. Suite a l'album, celui qui va sortir du lot selon moi c'est "Step Right On". Il possède une certaine dynamique et une structure très enjouée. Il sera largement diffusé en 95. Je ne retiendrais rien d'autres ensuite a part un autre remix de Joe T Vanelli sur le morceau : "Voice In Harmony", que je trouve très bon, même si loin de la magnificence du premier remix. En 96, sort son second album "Seven Ways". Paul a fait du très bon travail, par contre il n'était pas censé être un album édifiant mais plutôt un album pour la maison on va dire. Il contient une très bonne sélection de titres et ma préférence se tourne vers le "Words", une track de 150 bpm, innovante et atmosphérique qui a mit sur la voie la renommée internationale de Paul Van Dyk, qui le catapulta dans le top 100. En 97, beaucoup de remix de bonne et mauvaise qualité (BT, Tilt, un remix de Age Of Love etc...). En 98, Il fait un remix de "1998", le tube de Binary Finary. Beaucoup plus calme que la vo mais gros succès. Par contre le remix de 1999 me laisse perplexe. Paul joue partout dans le monde. Il ne se contente pas d'être dj international, il s'implique également dans les œuvres caritatives pour aider les enfants pauvres. Il anime sa propre émission de radio : "Paul Van Dyk's Vonyc Sessions" a Berlin. En 2000, son album "Out There And Back est mélodique mais hyper commercial. Il divise les avis et malheureusement tout ce qu'il fera ensuite restera dans le commercial . Il garde toutefois la touche trance a ses productions et va même crée son propre label : Vandit, après avoir quitter MFS, avec qui il a travaillé de nombreuses années. Vandit est un label de très grande qualité. En 2003 c'est l'album "Reflections" qui cartonne. J'adore le morceau "Nothing But You". La vocale c'est du norvégien et cela signifie "Je n'ai rien, mais j'ai tout quand je t'ai". Cette piste est très belle, respect ! On retrouve sur ce single la collaboration de Hemstock & Jennings ainsi que la vocale de Jan Johnston. Il a eu une nomination aux grammy awards en 2005 pour son album Ce sont en tout 14 albums, une centaine de singles et encore plus de remixes en 30 ans de carrière ! Toujours présent, il est l'un des derniers dj trance à avoir fait sa carrière dans le style depuis le début du mouvement, même si quelquefois ses musiques ne sont pas franchement des meilleurs. Sa qualité de mixeur est par contre mis très en avant. Dj, compositeur et producteur, sa discographie est impressionnante ! Un grand respect pour ses performances musicales pour se bonhomme qui a plus de 50 ans aujourd'hui. Paul Van Dyk remix des artistes en dehors de la trance comme Depeche Mode, A-Ha ou même Britney Spears. En 2008 il créer des musique de jeux vidéos et bandes sonores de films (Il a travaillé avec Hans Zimmer). Il joue environ 16 fois par an a l'internationale et a remporté l'internationale dance music award du meilleur dj europeen, et un tas d'autres prix. Voici quelques vidéos : The Visions Of Shiva - How Much Can You Take ? Humate - Love Stimulation (Lovemix by Paul Van Dyk) My World Joe T. Vanelli Feat. Csilla ‎– Play With The Voice In Germany (Paul van Dyk Mix) For An Angel Words Nothing But You
  5. Un topic pour les tranceux. Orkidea (ou DJ Orkidea) est un DJ/producteur scandinave de renommée internationale. Ses débuts datent de la fin des années 90 (Unity), mais la très grande majorité de sa discographie est post-2000. Il est originaire de Finlande, est né en 1977 et son vrai nom est Tapio Hakanen. Il est assez productif, ce qui suit n'est qu'une petite sélection ; je vous laisse le soin de compléter par d'autres titres que vous aimez... Unity (1999) Beautiful (2005) Zeitgeist (2010) (avec Solarstone) Redemption (2015) Z21 (2015) (avec Activa) Revolution Industrielle (2015) Strange World (2016) (feat. Sami Uotila) Il a remixé des pointures telles que Nightwish ou Hans Zimmer.
  6. Cela fait un petit temps que je pensais à créer ce topic, vu qu'un des titres de cet artiste a gagné la précédente manche du Serious Beats Match Game. Parlons donc de Cosmic Baby, Harald Blüchel de son vrai nom. Il fut un artiste allemand fort connu dans la scène Trance, voire Hard Trance et fut principalement productif à partir de l'arrivée de la Trance (1992) jusqu'à la fin des années 90. Un de ses meilleurs succès fut : Loops Of Infinity (1993) Succès rencontré dans les clubs en début 1994. Titre ressemblant à Energy 52 - Café Del Mar, ce qui est normal puisque Cosmic Baby fait partie du projet Energy 52 avec Kid Paul. On retiendra aussi le Arpeggiators Remix : Sinon, il y a aussi un autre titre antérieur à ce dernier que j'apprécie beaucoup: Cosmic Baby - Heaven's Tears (1993) Sorti pour l'automne 93. Connaissez-vous d'autres titres de Cosmic Baby?
  7. Warp 69 est un projet des producteurs Jörn Elling Wuttke, Kay Praag et Roman Flügel (Soylent Green). Pour situer, on est en Allemagne, dans la première moitié des 90's. Floating Titre aux sonorités acid paru sur un EP en 1992, "Into Deep (Got It)". Natural High Leur titre le plus connu. D'abord sorti sur "Power Of Yoga" en 1993, puis ressorti en 94 avec d'autres versions. L'original se situe entre Trance et Breakbeat. Le Jap Jop Mux : Un remix "chill" : Global Communication Remix
  8. Y.O.M.C., autrement dit Martin Roth, c'est la qualité allemande en matièrre de Trance. Sous cet alias, il débarque en 1997 avec d'excellentes choses sous les bras : - Great Feelings - Space Whale - Fuck Up Your Ears Puis vint l'année 1998... - Analog Feeling - Futuro (en collaboration avec DJ Wag) Je ne cite pas tout, mais pour les autres années, voici encore quelques autres titres : Oasis (2000) Welcome 2 Wonderland (2003) Pump It ! (2004) Je vous laisse compléter, si vous voulez. Que pensez-vous de cet artiste ?
  9. Voici un groupe belge formé de Cl. Sacchi, J.P. Bulté, Kurt Drubbel, Peter Peyskens, Tony Varone et V. O'Rourcke. Infidus a réalisé de nombreux titres Trance, Techno et Hard Trance, entre 1992 et 1994. Voici ceux que je connais : Hustle Español (1992) Un chouette titre trance de l'été 92 et présent sur le Serious Beats Vol. 6. Hyperspeed (1993) Un titre techno de mi-1993 assez puissant et atmosphérique. "I've got the speed, the speed, the speed..." Death By Stereo (1993) J'aime particulièrement l'ambiance sombre et atmosphérique de ce titre trance de l'hiver 93-94. A Mental Atmosphere (1994) Ce titre trance de l'été 94 fait un joli clin d'oeil à The Meltdown de Lunatic Asylum avec, tout de même, une chouette atmosphère musicale. (A partir de 1min50) "We create a mental atmosphere" Pour ces quatre titres, je n'ai pas de préférence. J'aime beaucoup l'air musical de Hustle Espanol, de Hyperspeed, de Mental Atmosphere et l'atmosphère de Death By Stereo. On notera que le style trance d'Infidus reste assez "techno". Connaissez-vous d'autres titres de ce groupe?
  10. Krid Snero, c'est tout d'abord l'anagramme de son vrai nom, Dirk Orens. Ensuite, c'est un artiste belge qui réalisa quelques vinyls, principalement pendant la période de 1992-1993 et nommés par des chiffres romains (II, III, IV et V). Les styles musicaux furent la techno, le hardcore et un peu la trance. Krid Snero, c'est surtout et principalement : White Line (1992) Dans ce titre sorti fin 92, à part les basses, tout est violent : les notes Hoovers, les nappes à la "Who Is Elvis?" et autres sonorités techno, mais surtout le sample vocal de "Black Machine - Gimme A White" qui gueule sec . Avec cette formule, White Line aura eu un certain succès pendant l'hiver et le printemps de 93, notamment au Cherry Moon. Par la suite, il deviendra un classic de la scène rave belge omniprésent sur les compilations Retro House. "Gimme a white line ...a white line ...gimme a white line!!!". Un titre à prendre au second degré biensur. Un remix sorti en mai 93 et avec un certain esprit de censure, s'est également fait remarqué : (D&S Remix) (1993) Dans les autre titres de Krid Snero, on peut citer : House Triggers (1992) Mind Creation (1992) Freedom (1992) The Wicked Drummer (1993) "Heaaar, the drummer get wicked" Into My Dream (1993) Titre trance ici. Son dernier titre : For Your Brain Your Body and Mind (2017) Voilà pour Krid Snero qui semble avoir été charmé jusqu'au bout, par les nappes techno de son époque. De lui, je retiens surtout White Line pour lequel je suis mega fan (du titre musical biensur), et aussi The Wicked Drummer avec sa nappe techno qui tourbillonne en puissance.
  11. De son vrai nom Frank Tomiczek, DJ Hooligan, également connu sous le nom de Da Hool, est un artiste allemand qui a réalisé de nombreux titres Trance, Techno et surtout Hard Trance. Il démarra sa carrière musicale en 1992 avec, notamment, : It's A Dream Song (1992) Ce titre Trance aux magnifiques notes de piano fait partie des premières productions du style. Il fait même limite précurseur à la Dream. Il a eu son petit succès en Belgique lors de l'automne 92. Ensuite, il se lança dans la scène Hardcore avec : B.O.T.T.R.O.P. (1992) Au printemps 93, B.O.T.T.R.O.P fut une des productions Hardcore les plus connues dans le style, principalement avec sa nappe acide et son rythme "jungle" rapide qui influençèrent méchamment la scène Hardcore, Gabber et Hardcore. Il se lança également dans la Hard Trance avec quelques unes des premières productions du genre : Space Girl (1992) Imagination Of House (1993) Non, ce n'est pas de la House. Le titre peut être trompeur. Suite au message suivant.
  12. Un topic sur un des innombrables pseudos de M.I.K.E Dierickx aka M.I.K.E Push, parmi ceux qu'il utilisait à la fin des années 90 et au début des années 2000, on comprend le choix de ce nom car avec celui-là, c'était encore plus dark que d'habitude, sans perdre en efficacité ! Ca a commencé la même année que Universal Nation pour Push et toujours chez Bonzai, en 1998, mais là c'était quelques mois avant, au printemps. Deux titres différents sur ce premier maxi, dont celui qui lui donne son appellation, Time Never Stops! Un titre avec une atmosphère à la fois oppressante (c'est renforcé par le vocal) et trépidante, du pur M.I.K.E, en somme. Sur l'autre face, il y a The Final Cut, beaucoup plus axé techno, mais avec toujours la patte du chef : Le second maxi du projet a débarqué en fin d'année 98, et Faith Forever est vraiment dans la continuité du précédent, mais je le trouve peut-être encore plus abouti Le remix de Sean Dexter est moins sombre et se fond plus dans le son des débuts de la période uplifting : Et comme pour le premier il y a B-side bien plus spé judicieusement appelé Tripzz. Un trip aussi spatial que spécial, mais carrément envoûtant quand on se laisse porter. Troisième maxi en 99 avec à nouveau deux titres, dont le principal, Club Confidential, peut-être moins évident que les précédents : Et il y a aussi Solid Tube, qui aurait pu prétendre à être le titre "phare". Le dernier maxi du projet est paru en 2001, et pour marquer ce retour final, ça s'appelle Black Is Back, on retrouve tout de même pas autant la noirceur des premiers : Et l'autre titre de cette ultime tentative est Ultimate Control, je le trouve totalement réussi, il est à la croisée des chemins des différentes mouvance trance des années 90 sans pour autant paraître incohérent une seule seconde.
  13. Total Groove, Gregory Daniel Maurice Camille De Windt de son vrai nom (c'est que dit Discogs en tout cas ), est un artiste qui a réalisé quelques titres techno et trance assez cools, entre 1991 et 1992. Reanimator (1991) Ce titre techno est sorti pour le début de 92 et contient une puissante nappe électro, une sirène saccadée qui donne un gimmick assez planant et les typiques "Wouh!" de l'époque. Il semblerait qu'il ait eu son petit effet dans pas mal de clubs européens. Rave 92 (1992) Arrivé pour le milieu de 92, comme le nom l'indique, Rave 92 se veut dans un style techno plus énervé et possède un nappe assez planante au milieu. Let yourself go! Zorgoonn (1992) Un titre trance de la première moitié de 1993. Présent sur le Power Dance 1 et le Serious Beats Vol. 9, Zorgoonn comprend un tout petit vocal féminin (qui pourrait saouler certains ) et des passages planants renforcés par une petite ambiance électronique. Voilà pour ma sélection car je ne connais pas tous les titres. Si quelqu'un en connait d'autres, qu'il n'hésite pas. Concernant ceux qui ont été cité, j'aime beaucoup les sonorités de Reanimator (notamment l'utilisation simple de sa sirène), l'efficacité de Rave 92 et l'atmosphère cool de Zorgoonn.
  14. Venusia est un projet italien réunissant Alberto Frignani, Cristian Camporesi et Matteo Leoni. Le trio a sorti en 1995 le titre Deam Of You, qui navigue entre Hard Trance et Happy Hardcore (si vous voulez une belle version calme, allez directement à celle qui est nommée Pulsar). En voici les différentes versions : Videogirl Meteor Interstella Quasar Pulsar La version qui détonne par rapport aux autres, et qui présente des sonorités liquides très intéressantes.
  15. En 1997, alors que le duo de producteurs italo-belges Marino Stephano (Stéphane Marino de son vrai nom) et Mauro Crisci s'apprêtaient à rencontrer un franc succès dans les clubs de plusieurs pays européens avec leur anthem Dream Universe de leur projet C.M, ils préparaient en parallèle un autre projet, cette fois-ci pour le label du producteur de The Mackenzie, Jean-Pierre Fasseau. Finalement, c'est sur leur sous-label No Trance Limit Records que ce projet nommé Hand's Burn avait sorti ce maxi comprenant deux titres, Good Shot et Vision Of Life. Good Shot est sorti finalement en France au printemps 99, et ça avait été un coup de cœur immédiat, cette basse démoniaque qui survient à 1'11 m'avait vite conquis. Si on rajoute le style et les aptitudes mélodiques de Marino Stephano déjà constatées à travers C.M. ainsi que la mélancolie qui se dégage de l'ensemble, j'y avais très vite trouvé mon compte. La ressortie de 99 proposait un remix un poil plus dreamesque signé des Anglais de Fontaine & Vern : Un remix uplifting assez classique mais dans le style de Signum (qui l'avait réalisé) était également présent sur le pressage UK de 99 : Quant à Vision Of Life, de facture plus classique, il développait un aspect un peu plus sombre, mais toujours en harmonie avec le style et l'ambiance propres à Marino Stephano. Un autre maxi de deux titres avait vu le jour en 1998, proposant Everybody et Relation, sympa mais moins personnels et marquants. Le projet avait hélas été stoppé net en 99 par le décès accidentel de Marino Stephano. Un maxi hommage était toutefois sorti en 2001, à l'initiative de Massimo, le frère de ce dernier, pour finaliser son travail resté en cours. Et comme tout était une histoire de famille, Jean-Pierre Fasseau, (fils de Patrick le producteur initial de The Mackenzie précédemment cité), qui avait pris la relève, se chargea de la production, en résulta les titres Armstrong On The Moon, qui reprend une basse "à la Good Shot" et le style allant avec.
  16. mindscape

    La Pyramide (Serques)

    Comme le nuage de Tchernobyl, le séisme qui a fait connaitre au reste du monde la New-beat, les premiers temples dédiés au style jusqu'à la mutation de sa techno hardcore ne s'est pas arrêté à la frontière. L'onde choc a traversé le Nord-Pas-de-Calais attirant les frontaliers à danser jusqu'à l'aube, écumant parfois plusieurs clubs au fil des apparitions des établissements. Depuis des années, les radios avaient inconsciemment préparés le terrain en diffusant massivement les titres passés inaperçus dans les autres régions de France. "Spike Jones" de Telex, "Money is Honey" de Zinno ou "Where are you?" de 16bit. Tout amateur de musique dance, habitant cette région, dira qu'il avait découvert sur Fréquence Nord, Radio Corsaire ou Radio Metropolys. Puis au printemps 1988, "Cocaine" de The Maxx annonçait les festivités. En quelques mois, la programmation radio s'en est retrouvé transformée. Un an après, les badges smiley se vendaient comme des petits pains et envahissaient le collège, je me revois découvrant l'album d'Amnesia diffusé à la cantine ou "Jesus love the acid" de The Electric Ecstasy club" qui sortait d'un Ghetto blaster qu'une fille écoutait dans les toilettes. Même mon père adorait les détournements du "Delit d'initié" du groupe Scandale ... Quelque chose avait changé. J'étais trop jeune pour sortir, enfin non, je n'étais pas dans la "bonne" famille. Ceux qui sortaient, c'était mes cousins tout juste majeurs qui n'avaient que quelques kilomètres à pied pour sortir dans une boite à la Panne. Habitant la cambrousse avec des parents qui n'avaient pas encore le permis, je n'ai pas été habitué à partir sur un coup de tête pour sortir. Puis j'étais trop passionné parce que j'entendais à la radio, enregistrant ces nouvelles musiques, même si c'était avec quelques semaines de retard par rapport au clubber. S'il y a bien eu un fil rouge témoin de cette mutation, c'est celui d'un club en France : La Pyramide de Serques. Les publicités radios relayaient pendant la seconde partie des années 80 les artistes qui se produisaient tous les week-end. Si la boite annonçait la chanteuse Sandra à la fin de l'année 1986, trois ans plus tard, c'est la première fois que j'entendis parler du groupe Technotronic avant l'explosion que l'on connait. Mais quelques mois avant, c'est surtout "Ciel mon Mardi" qui lui fit une sale publicité. Localement, ce sera Evelyne Thomas qui sera chargée de redorer le blason de la boite qui s'était inscrit dans la tendance. Les doigts dans la prise (FR3) : Pyramide / Skyline / Newbeat / Acid-house J'ai vécu l'automne 1991 comme une seconde onde de choc. Alors que les radios diffusaient un mélange improbable entre le meilleur et le pire, prenant soin d'écarter l'héritage de la Newbeat, Radio Metropolys pris le pari fou de programmer une émission entièrement dédiée à la techno qui s'imposaient dans ces grands temples avant que la naissance de M40 lui coupe le sifflet (suite à la fusion entre Maxximum et Metropolys). Pour se rendre dans les grands clubs belges, il fallait faire des kilomètres de plus par rapport aux Lillois (deux heures à Anvers, un bonne heure pour Menin) et dans les relations de Lycée des fans du genre car tous allaient plutôt dans les clubs généralistes situés entre Dunkerque et Cassel qui se permettaient de tout mélanger. Pour se rendre à la Pyramide, il fallait également faire une petite heure. Pris dans les études, je me suis dit que ce serait pour plus tard. Je me suis rendu pour la première fois deux ans plus tard pour fêter la fin d'un semestre avec quelques amis qui m'avaient proposé d'y aller. Le club avait suivi les tendances en diffusant des titres allant "The first rebirth" de Jones & Stephenson au "Can you see it" de Kafé. On y est retourné plusieurs fois. Généralement, on y allait entre minuit et cinq heure du mat. Comme son nom l'indique, l'établissement avait une forme pyramidale (elle avait même fait l'objet d'une couverture du magazine Trax, il y a une paire d'années), je crois qu'on pouvait la distinguer à plusieurs kilomètres grâce au faisceau lumineux qui était diffusé vers le ciel. L'intérieur était construit comme une pyramide inversée, les bords étaient surélevés par rapport à la piste centrale, il y avait une scène en face pour les artistes qui s'y produisaient. J'ai déniché quelques vidéos d'époque, pendant ses heures de gloire. Le 05.11.1989 Le 07.07.1990 (Live d'Amnesia) Le 21.07.1990
  17. Traumatic, c'est-à-dire Andy Faisst et Peter Kugler, a sorti en EP en 1994, "Higher EP", qui contient les morceaux suivants : Acid Voices (Higher) Et il y a le Mandala Rmx aussi : Leloopa Tribal Symphony En réécoutant le Trancemaster 8, sur lequel Tribal Symphony figure, je me faisais la réflexion que ce titre nous fait effectuer un joli voyage mental, et je voulais partager cela avec vous. Je vous souhaite donc un bon trip intérieur !
  18. Parlons de Genlog, un groupe allemand formé de Claus Pieper, de Oliver Kuntzer et de Ingo Kays (présent dans le groupe jusqu'en 1994). Genlog a sorti de nombreuses productions dans le domaine techno, trance, hard trance voire hardcore entre 1992 et 2002. Ils ont également fait deux albums : Alive And Kicking (1996) et Rosa Lauschen (1998). Leur titre le plus mémorable est : Mock Moon (1992) "Living on my planet is so easy. There is peace, there is love and there is ecstacy. My planet is called Mock Moon". Sorti à la toute fin de 92, Mock Moon est un titre techno considéré par certains comme une des premières productions hard trance. Avec son introduction lugubre suivie du célèbre sample vocal (dont je ne connais pas l'origine) cité ci-dessus, de solides basses et une puissante ambiance électrique accompagnée de ses bips électroniques très reconnaissables, il aura eu son petit succès dans la scène rave, au point d'avoir quelques autres versions et remixes : - Mockmoon (Remix) (1993) Pour le printemps 93 et dans un style plus hardcore que l'original. - la version trance Mockmoon 98 de Kay Cee : - les versions hard trance Mockmoon 2002 d'Erik Vee et de Rave Allstars : Personnellement, même si j'aime bien l'original avec son atmosphère sombre et son vocal, j'ai toujours trouvé qu'il manquait quelque chose en plus. Mes versions préférées sont le remix de 93 et la version 98 de Kay Cee qui est la plus mélodieuse. Néanmoins, Genlog, ce n'est pas uniquement Mock Moon. C'est plein d'autres titres avec quelques perles Hard Trance : It Feels So... (1993) Pour l'été 93 et dans le style hardcore. J'ai toujours adoré son introduction frissonnante. Revolution (1994) Pour l'hiver 94 et dans un style à la frontière entre la hard trance et le hardcore. Sans doute, le titre le plus terrible de Genlog avec un son hoover complètement dingue et un puissant vocal masculin. La collaboration avec N.U.K.E. : Can You Feel It? (1994) Pour l'été 94 et dans un style hard trance qui cogne en compagnie de douces nappes de synthé. Eiskalt (1994) Pour la fin de 94, dans un chouette style hard trance. La présence d'un clip montre que Genlog s'est fait une place dans le monde des clubs et ce, malgré le départ de Ingo Kays. Airwalk (1995) Pour l'été 95 et dans un style hard trance mélodieux ainsi que rapide. Ceasefire (1996) Pour le début de 96, dans un style hard trance avec de puissantes nappes de synthé et qui cogne en même temps. Face Da Music (1996) Pour la fin de 96, dans un style vocal trance aux basses fortes et à l'ambiance planante. More Music (1998) Pour le début de 98 et dans un changement complet de style puisqu'ici, on se retrouve dans le l'electro. Et enfin : This Is Not A Lovesong (2002) Pour la fin de l'été 2002 et avec un retour au style trance. Voilà pour les principaux titres de Genlog qui aura fortement contribué à la scène Hard Trance des années 90, avec notamment son Mock Moon qui fut une des premières productions à proposer une alternance de moments planants et moments phrénétiques. Je retiendrai Mockmoon (Remix), It Feels So..., Revolution, Can You Feel It?, Eiskalt, Ceasefire et Mockmoon 98. Connaissez-vous d'autres titres?
  19. Composé de Bruno Sanchioni (BBE) et de Guiseppe Chierchia, Age Of Love est un projet qui réalisa, en 1990, un titre : The Age Of Love Ce titre, tout le monde le connait autrement. En effet, il faudra attendre la fin d'été 1992 pour que Jam & Spoon le ressuscitent et que le succès soit au rendez-vous avec : The Age Of Love (Watch Out For Stella Mix) (1992) Cette version a eu tellement d'impact qu'elle est considérée comme l'élément déclencheur du style "Trance". Pour ceux qui le connaissent pas, l'introduction est, certes, longue. Cependant après le fameux "Come on, dance with me, move your body and lots of beats", c'est le début de l'extase et de la trance. C'est seulement à partir de 1997 et avec la nouvelle version radio de "Watch Out For Stella Mix" qui marchera notamment en Hollande et en Finlande, qu'on aura droit au clip vidéo :
  20. Voici un petit projet allemand pas connu ayant sorti 3 jolis titres regroupés sur le même CD en 1996. Les producteurs sont Marco Schomann et Michael Gutsch. Amateurs de (Hard) Trance, c'est pour vous ! One World It's A Dream Drifting Through Eternity Il y a bien eu encore 2, 3 choses par la suite, mais sorties cette fois sous le nom de Lunar Exit au lieu d'Exit Lunar...
  21. Je suis étonné de ne pas avoir trouvé de topic sur Tranceformer ! Pourtant, c'est du bon, avec ce mélange Trance - Dance qu'ils ont fait en 94-95. Il s'agit d'un des projets du duo allemand Raymond Beyer et Gregor Dietz. En 1992, ils ont sorti l'EP "Humanoid'93 X-Po EP", sur lequel on trouve notamment : Humanoid '93 (Là, c'est + Techno/Acid) https://www.youtube.com/watch?v=KrRrwb4np2g En 1993, ils sortent "Eco System E.P.", où leur style s'affine. Il contient : Be My Lover Mind & Soul Magic Mushrooms On arrive en 94, date où ils sortent le superbe Let Your Mind Dive : Version + longue : Et, enfin, il y a Lunatic Angel en 1995, qui est bien bon :
  22. Thomas Bronzwaer est un artiste trance originaire des Pays-Bas ayant débuté dans les années 2000. Muzikxpress vient de publier une interview de lui sur sa chaîne ; je vous propose de la regarder afin de faire plus ample connaissance avec ce producteur. Il se centre sur son titre Close Horizon (2005), donc je vous invite à d'abord l'écouter si vous ne l'avez pas en tête, et puis à passer à l'interview. Close Horizon The story behind "Close Horizon"
  23. tranceforce

    Gary D

    Gary D, de son vrai nom Gerald Malke, né le 5 décembre 1963 et décédé le 2 septembre 2016 d'une embolie pulmonaire. Il est un producteur et dj de musique électronique en Allemagne. Il est principalement orienté techno, trance, hardtrance et hardstyle. Dès l'été 1988, Gary D. commence à s'impliquer dans la musique électronique à Hambourg, notamment axé techno, acid et house, en tant que Gary Dee et fait paraître, la même année, son premier single, Ecstasy, sous le nom d'Acid Syndrome2. Comme DJ, Gary D joue la plupart du temps dans un club appelé Unit Club entre 1988 et jusqu'à sa fermeture en 1994. Il est ensuite devenu DJ résident au Tunnel Club de 1994 à 1997, ce qui change considérablement son style de musique, ce qui l'a finalement aidé à réaliser sa percée, Cela a été suivi par des apparitions à des événements majeurs tels que TECHNOLOGY ou Mayday et la Love Parade en Allemagne ou Goliath et Energy en Suisse. En 1991, Gary D. fait paraître son premier EP trance, Identity E.P. avec cinq singles, distribué au label Container Records (dans lequel il fait paraître de nombreux singles), dont le superbe “Make E Move” que l'on retrouve par exemple sur la superbe compilation référence de l'époque : Trancemaster 2. En 1994, Il sort l'excellent morceau “Sunbeam”, sous le pseudo Gary 138 D, une track survitaminée qui se joue beaucoup durant cette “Rave Generation”. Nous sommes à l'aube d'une vague déferlante hardtrance, et ses projets dans ce style vont se multiplier vitesse grand v, avec des hymnes qui sortiront sur les plus prestigieux labels. À la fin de l'année 1995, lui et deux autres personnes de PIAS Recordings Germany ont eu l'idée de créer une compilation de hardtrance, qui s'appelle «D.Trance». Il se popularise notamment grâce à la parution de cette célèbre série et a sorti 73 CD à ce jour. Cette compile se popularise massivement à la fin des années 1990, notamment à la télévision. les compilations non mixées n'étaient pas aussi populaires que les compilations mixées. En réponse à cela, Gary a ajouté un troisième disque, qui a compilé certaines pistes des 2 cds en un seul mix. Avec Bonzai Records, Gary fait paraître des anthems bien connu dans la scène hard trance, “Kinetic Pressure” et “Overload” ou encore “Timewarp”. Par exemple le Kinetic Pressure : La ligne de basse est tellement en plein essor et rebondissante, les touches du piano ne font qu'ajouter à l'intensité de la piste. c'est un "must-have". Il remixe également Hitch-Hiker & Dumondt. Il est l'auteur d'anthems incroyables et devenu culte, par exemple, “Die Herdplatte 100°” : Brillant. Résume totalement le son européen de l'époque, La mélodie commence par une accumulation inoubliable pendant 2 bonnes minutes , gouttes a gouttes et cela fait battre votre coeur avec le bpm qui monte et vous mets hors de vous. le son unique de Timo Maas couplé à l'expertise en trance dure de Gary D en fait une sortie monstre ..... et c'est ce que nous avons ici !! Black Arrow : en duo avec un autre dj hardtrance extraordinaire : Dj Gollum. Sortie sur le label fantastique EDM records. Quel véritable hymne de hardtrance. Tous les bons moments qui entrent dans la création d'un morceau de trance anthologique sont ici en abondance et c'est très rare. Les "flèches noires" doivent être l'une des meilleures pistes de hardtrance de tous les temps. Ce track était si populaire sur la scène hardtrance britannique que Dj M-Zone l'a autorisé a son propre label UK44 et a soutenu la sortie avec un remix de son propre chef. D'autres singles ont suivi ensuite. Il remixe un grand nombre de djs comme Peter Lazonby, Dj Crack, Charly Lownoise & Mental Theo, Taucher, Cocooma, Nostrum etc...Le remix de Gary D sur la track de Dj Jo : Space Harmony est légendaire, juste la perfection. L'air est tellement édifiant, impossible de passer à côté de cette tuerie ! Sa discographie est très impressionnante, riche et surprenante. Il a également rassemblé les sept premiers albums de la série Tunnel Trance Force, sortie chez Tunnel Records, Il suit plus tard de son premier album chez Djs Present : Bang, distribué par le label PIAS Recordings, sur lequel on retrouve l'excellent morceau et reprise “Living On Video”. Vers l'an 2000, il a ajouté le son Hardstyle à ses sets et a connu un grand succès en Hollande, où il a été réservé pour des événements tels que Qlimax, Defqon.1, In Qontrol, Decibel et Mystery Land. En 2000, il crée également la compile “D. Techno “.36 volumes en tout. Cette année là je retiens surtout ce track trance "Elevate Your Mind", remixé par Tom Stevens et disponible sur l'une de ses compiles D-Trance. En 2001, Gary prend une tout autre direction musicale, et commence avec la techno, et adapte ses mixsets au hardstyle. J'aime beaucoup moins. Entre 2003 et 2005, il joue aux Pays-Bas lors d'événements majeurs devant plus de 25 000 personnes. Ce mec était un génie, il a marqué la scène électronique pour l'éternité. C'est avec joie que je lui rend cet hommage. Quelques vidéos : Emojonal : Make E Move Sunbeam Die Herdplatte 100° Space Harmony Kinetic Pressure
  24. Fisherman & Hawkins est un duo de DJ/producteurs spécialisé dans la Trance. Leur vrai nom est Isaac Vissers et Rob Koopmans, et comme vous pouvez le deviner, ils sont néerlandais. Muzikxpress a publié il y a quelques jours une interview avec Fisherman, l'occasion de faire plus ample connaissance avec lui. Voici une sélection de leurs titres, avec, pour commencer, Apache (2013) Gold (2013) A Place Called Yesterday (2013) Underworld (2014) Skypunch (2015) Planet Unknown (2015) Oblivion (2016) Ah, au fait... le duo a aussi sorti un EP contenant les titres Virus et Antidote...
  25. tranceforce

    Transwave

    Il y a 26 ans, la vague Transwave… L’année 1996 resteras en France l’année Transwave, pour tout les dingue de trance goa comme moi, 2 albums, plusieurs EP’s, des hymnes trance, des lives de malades (une trentaine en moins de 2 ans) … Ce groupe français de trance psychedelic a marquer les esprits ! Tout a commencer en septembre 1994, Christophe Drouillet et Fréderic Holyszewski (alias Dado) signe sur le label français Trans’pact Productions 3 furieux morceaux psychédéliques. Leur premier live au Rex a Paris en novembre 1994 ont popularisé très vite nos 2 acolyte. Puis en 1995 sur le label Step 2 House, c’est la sortie du « Hypnorhythm ep », 8 morceaux fabuleux qui propulse ce groupe très haut sur les scènes des principales raves et soirées françaises. Après le succès de « Hypnorhythm », ce duo post new-wave récidive avec l’album « Helium » sortie en Mai 1996 sur le formidable label anglais : Matsuri. Les mélodies sont transcendantes, les morceaux riches et variés, les rythmiques dandinantes et les boucles acid hystériques. Pourquoi un label anglais ? Tout simplement parce que le voyageur japonais Tsuyoshi Suzuki alias Prana (gourou de la trance psychedelic qui a influencé le son « aérien » de la première vague trance), leurs avait demander en Mai 1995 de licenciés quelques-uns de leurs nouveaux morceaux sur son label ! Le public accroche sur la trance grâce à ses mélodies, et Transwave accorde une place prépondérante à la mélodie dans ses morceaux. Fin Octobre 1996, le deuxième album, fruit d’une année de lives, sort chez Distance. « Phototropic » démarre sur un beat éthéré avant de nous amener vers de plus en plus d’efficacité. Si les sons déployés sont incontestablement plus travaillés que sur les autres prods de Transwave, les mélodies n’en restent pas moins fidèle a leurs styles, et assure sans surprise l’impact sur le trancefloor. Transwave s’affirme avec des tracks transcendantes et encore plus variés, qui pourraient bien percher votre âme plus haut que le soleil ! Je n’ai jamais regretter d’avoir acheter l’album (photo ci-dessous), une belle pièce de collection aujourd’hui ! En 1997, Dado quitte Transwave ! Pourtant en pleine gloire, l’aventure va s’arrêter la, mais Dado crée Deedrah, toujours dans la psy-trance mais très différent. Christophe continue également l’aventure en solo et crée d’autres projets comme par exemple : Absolum. Flamicogyre Robostyx Datura Malaka Dance Zero Density
×
×
  • Créer...