Aller au contenu

Rechercher dans la communauté

Affichage des résultats pour les étiquettes 'happy hardcore'.

  • Rechercher par étiquettes

    Saisir les étiquettes en les séparant par une virgule.
  • Rechercher par auteur

Type du contenu


Forums

  • Artistes & groupes
    • Musiques électroniques : clubbing old school
    • Musiques électroniques : clubbing moderne
    • Musiques électroniques : pop synthétique
    • Pop, rock & variété internationale
    • Chanson francophone
    • Top délire méga groove
  • Musique
    • Blabla musique
    • Le Hit Des Clubs / Classements
    • Espace Clubbers
    • Labels & compilations
    • Médias
    • Samples, covers & reprises
    • Festivals & concerts
    • Collectionner les disques
    • Lexique musical
    • Identification
  • Communauté
    • Présentation
    • Petites annonces
    • Jeux
    • Blabla
  • A propos du site
    • Le forum
    • Le site
    • Boite à idée
  • Allo Dorothée !
    • On l'appelle Dorothée
    • Bonheur City
    • Tant qu'on a des amis
    • Le bureau des objets trouvés
    • Radio Wowo
    • Les filles et les garçons
    • Allo allo monsieur l'ordinateur

Rechercher les résultats dans…

Rechercher les résultats qui…


Date de création

  • Début

    Fin


Dernière mise à jour

  • Début

    Fin


Filtrer par nombre de…

  1. Avec Moonraver, alias Stefan Heil, on est dans le Happy Hardcore allemand. Il y a eu plusieurs singles : Die Reise Zum Mond (1995) Träumer (1996) Le Romantic Rave Mix : Sterne (1996) Le Langer Sternschnuppen Mix : Le Miles And More Mix, plus dreamesque : (Il existe aussi le Traum Kometen Kult Mix dans la catégorie Dream). Étonamment, Moonraver a refait surface dans les années 2000/2010 sous le nom de Moonraver Reloaded. Ozean der Z.e.i.t (2007) Nur ein Traum (2009) Herzschlag (2017) L'album numérique sorti en 2017 : Zeitlos
  2. Essex, c'est sex. Non, mais c'est un projet allemand ayant sorti un morceau Happy Hardcore trop chou : Take Me Home Y a même une petite comptine chantée en français qui y est intégrée ! C'est produit par un certain Floyd F.M. (je ne sais pas qui se cache derrière ce pseudo). Take Me Home (1995) Le clip : Je trouve ça particulièrement intéressant ce mélange de délire et de beauté. Ca me transporte, je suis fan ! J'imagine que vous ne devez pas être très nombreux à ressentir ça comme moi... Dites-moi ce que vous en pensez ! Suffragette Mix Pascal Device Remix Stardust Mix :
  3. Venusia est un projet italien réunissant Alberto Frignani, Cristian Camporesi et Matteo Leoni. Le trio a sorti en 1995 le titre Deam Of You, qui navigue entre Hard Trance et Happy Hardcore (si vous voulez une belle version calme, allez directement à celle qui est nommée Pulsar). En voici les différentes versions : Videogirl Meteor Interstella Quasar Pulsar La version qui détonne par rapport aux autres, et qui présente des sonorités liquides très intéressantes.
  4. D.J. Deemark a signé une reprise parodique allemande du hit Happy Hardcore I Wanna Be A Hippy de Technohead intitulée I Want To Be Your Püppi. Ca date de 1995. Le Disposaldo Edit : https://www.youtube.com/watch?v=PJpoocgT9Ds Mais, plus intéressant, on trouve sur le CD de I Want To Be Your Püppi le titre "bonus" The Unknown B-Song (Halloween Mix), orienté, lui, Hard Trance :
  5. Il existe déjà 2 entrées "Phoenix" dans l'Index du site, mais ici il s'agit encore d'un autre Phoenix. Je veux parler du projet de Patrick van Kerckhoven, artiste néerlandais orienté Hardcore et, en l'occurrence, ici aussi Happy Hardcore. Il est également connu sous les noms de DJ Ruffneck, Juggernaut, Undercover Anarchist ou encore The Bazeman. Son titre purement Happy Hardcore : Feel My Love Le reste, plus hard : (Now) Who's In Control ?! Dominate Keep It Going Now Tout ça date de 95.
  6. À ne pas confondre avec le projet homonyme de la SAIFAM. Ce Time Out-ci n'est pas italien mais néerlandais. Trois singles en 1996 : - Queen Of Fantasy - Mystery Centurion Radio Version HeRo Radio Version - Star Of Make-Believe Qu'en pensez-vous ? Moi, j'aime, comme vous devez vous en douter ^^
  7. Sangore

    Happy Hardcore

    En fait moi au départ je considérais des morceaux tels que Spring de RMB, Don't leave me alone de DJ Paul Elstak, Children of the night de Nakatomi, Take me 2 wonderland de 4 Tunes Fairytales, etc., comme de la dance. Mais je me rend compte que ces trucs là sont classés sous l'étiquette "happy hardcore". J'ai cherché sur wikipédia des infos sur ce courant ; voici ce que j'ai trouvé : Le Happy Hardcore est style musical qui refuse le côté dark et minimaliste des productions hardcore. Mélange de dance et de techno hardcore, il tire aussi ses origines de la jungle et oscille généralement entre 140 et 180 BPM (Flowers need the rain de Stealth en est une notable exception avec 220 BPM). Ce style est surtout populaire dans les pays anglo-saxon, aux Pays-Bas et au Japon. Au Royaume-Uni on appelle ce style tout simplement Hardcore, d'où une grande confusion parmi les amateurs de techno hardcore. 1994 - 1997 : l'heure de gloire Né au début des années 1990, le Happy Hardcore ne sera reconnu en tant que tel que vers 1994, à une époque où le hardcore a tendance à se durcir et que tout ce qui peut se rapporter à la dance est mal vu. C'est alors que des producteurs comme Brisk et Luna-C ont commencé à réintégrer le piano, les basses très lourdes (et non pas distordues) et les voix féminines. Néanmoins Slipmatt va changer la donne en ajoutant à tout cela des sons qui évoquent bien plus la joie et une ligne de basse moins adoucie et plus présente : c'est à ce moment que le Happy Hardcore prend son envol et se sépare complétement de la jungle. Tout comme le hardcore, le Happy Hardcore a vite cherché le chemin de l'indépendance musicale, et les premiers labels estampillés Happy Hardcore voient le jour (Evolution Records, Slammin' Vinyl) ainsi que les boîtes de nuit : Die Hard, United Dance, Dreamscape... Le style commence à se développer et touche l'Europe continentale, notamment les Pays-Bas. La scène Gabber s'empare du mouvement, mais le succès n'est pas au rendez-vous : seuls Paul Elstak (Dj Paul utilise son vrai nom pour ses productions Happy) et Dj Promo tirent leur épingle du jeu, mais le style néérlandais est boudé par les anglo-saxons car trop teinté Gabber. Dès 1996, on perçoit un essouflement du style : beaucoup d'artistes se recyclent alors dans la Hard House voire même arrêtent leur carrière. C'est à ce moment aussi que Dougal, qui provient du 4-beat et de la bouncy techno (deux sous-genres marginaux du Happy Hardcore) sort ses premiers titres aux basses étouffées et aux mélodies plus complexes et matures, un style que l'on appelera plus tard UK Hardcore et dont le succès est grandissant. Le Happy aujourd'hui Aujourd'hui la scène Happy Hardcore est intégrée dans le mouvement UK Hardcore, tant la différence entre les deux styles était difficile à faire au fil des années. Néanmoins certains artistes comme Brisk, Storm et Stealth revendiquent encore haut et fort leur appartenance au Happy Hardcore. Les productions sont pour la plupart originaires du Royaume-Uni, à quelques exceptions près, comme les allemands de Dune (Are you ready to fly, Rainbow to the stars). En Espagne, c'est la discothèque Xque qui va populariser ce style en l'associant à la makina. Artistes Brisk Force & Styles Critical Mass Eruption Hixxy Scott Brown CLSM Dune Storm Anabolic Frolic Vous pouvez m'en dire d'avantage sur le sujet ? Dans la petite liste d'artistes, je ne connais que Critical Mass et Dune. D'accord, avec Dune, y'a bien les battements caractéristiques du hardcore ; cependant, je trouve que les titres que je citais plus haut se rapprochent quand même d'avantage de l'eurodance que de l'hardcore pur et dur. Personnellement, je perçois plus ce genre de morceaux comme faisant partie d'une espèce de sous-genre de l'eurodance, super bien rythmé, que faisant partie d'un sous-genre de l'harcore. Je ne dis spécialement pas ça en tant que gars calé sur la question, mais juste comme je le ressent personnellement. Qu'en pensez-vous, vous ? Quoiqu'il en soit, je suis absolument fan de chansons comme Spring (RMB), Don't leave me alone (DJ Paul Elstak), Happy Generation (Critical Mass), Children of the night (Nakatomi), My little fantasy (4 Tunes Fairytales), ...
  8. Tom Colenbranden (Cixx, par ici le topic) a sorti sous le nom de Elips le titre Happy Hardcore Don't Try, que l'on trouve sur la compilation Happy Hardcore 4 de chez Arcade/ID&T et son pendant allemand, Happy Rave 3. Don't Try
  9. Après avoir sorti une première version de Paradise Of Rave sous le nom de Max-O-Matic un peu plus tôt dans l'année, Markus Pilz (alias Marco Fungo) a retravaillé son titre et l'a ressorti cette fois sous le nom de Ravers World, en 1995. La "Club Version" de Paradise Of Rave de Max-O-Matic : La Club Version" parue sous le nom de Ravers World : La version Airplay : Sur scène :
  10. Sous le nom de projet Street Talk est sortie en 1999 une reprise Happy Hardcore de Together In Electric Deams de Philip Oakey & Giorgio Moroder. Elle s'intitule Always Be Together. L'originale : https://www.youtube.com/watch?v=PE1lzqJCeJ0
  11. En dehors de 2, 3 titres plus Pop, Alitha a chanté deux morceaux Happy Hardcore, produits/coproduits par Robin Drost (nom qui doit vous parler maintenant si vous suivez mes post), morceaux qui sont tous deux des reprises (vous reconnaîtrez sans mal sans mon aide...). I'll Stand By You (1995) Take My Love (1996)
  12. Continuons l'exploration de la discographie de Monsieur Robin Dorst, même si pour l'instant vous semblez la bouder. En 1997, accompagné de Lucien Witteveen, il produit, sous le nom complet de Daddy's Little Girl Starring Angel & Miker G., le titre Happy Hardcore Catching The Stars qui reprend l'air de Dancing With Tears In My Eyes, mais avec des paroles différentes.
  13. Il n'y a qu'un seul titre sorti sous le nom de Sushi : Fly Away, en 1996. C'est produit par Robin Drost et chanté par Debbie Schreuder. Hardcore Edit
  14. Composé de Andreas Schneider, Jens Lissat, Marc Innocent et Ramon Zenker, Interactive est un groupe du domaine techno, hardcore et happy hardcore. Il s'est fait connaître avec : Who Is Elvis (1991) Surfant sur l'esprit "James Brown Is Dead" avec, cette fois, Elvis Presley, ce titre Techno rencontra un assez beau succès au début de 1992. Leur deuxième succès se nomme : Dildo (1992) "Dildo, dildo, dildo, dildo, dildo,...". Dans le style techno de "Who Is Elvis" en plus rapide, "Dildo" fut un des hits clubs de l'automne 1992 les plus déjantés et les plus osés surtout. D'autres productions suivirent comme le terrible : Amok (1993) Sorti pour le printemps 1993. C'est mon préféré. Ensuite, à partir de fin 1994, Interactive passa en mode "Happy Hardcore" en reprenant "Alphaville - Forever Young" et en réalisant un des premiers succès de cette mouvance happy hardcore : Forever Young (1994) Reprise de Alphaville - Forever Young en plus pitches. Voici les principaux titres de ce groupe car il y en a d'autres. Quels sont les titres d'Interactive que vous avez aimé?
  15. Avant que Sangore ne crée ce topic , voici DJ Paul Elstak, le roi du Happy Hardcore qui fut également le créateur du mouvement Gabber. D'abord en plein dans ce mouvement dernièrement cité, c'est en 1995 qu'il va aussi se lancer dans la scène Happy Hardcore. Et de 1995 à 1996, il remportera un succès énorme en Hollande, mais dans les clubs de Belgique. Comme ses succès ont quasi tous la même structure, on va en présenter plusieurs en même temps. Je vais citer ceux de 1995. Ainsi, Sangore ou un autre pourra continuer avec ceux de 1996. Life Is Like A Dance Il est arrivé au printemps 95, en plein dans le commencement de l'ère du Happy Hardcore. On y retrouve donc un rythme très rapide, hard, du piano, un bon synthé joyeux et une voix pitchée. Il atteindra la place 6 en Hollande. Ma note : 8/10 Luv U More Il fait partie de ces hits qui ont rendu l'été 95 extrêmement délirante et joyeuse. Cette fois-ci, un bon vocal féminin a remplacé la voix pitchée. Un refrain très connu et très romantique Numéro 2 en Hollande, il fut présent sur énormément de compils dance de l'époque. "Make me love u more" Ma note : 9/10 Rainbow In The Sky Suite au succès de Luv U More, Dj Paul Elstak poursuit ses productions et Rainbow In The Sky succède rapidement au précédent hit. Encore plus rapide, il arrive pour l'automne 95 et fera tourner la tête à de nombreux ravers puisqu'il se placera numéro 3 en Hollande. Et en Belgique, même chose que les précédents. "I wanna see a rainbow high in the sky" Ma note : 9/10 C'est tout pour l'année 95. Quelqu'un prend le relais ?
  16. Un artiste néerlandais de la scène Hardstyle. Je retiens surtout son Morningstar, qui fait, lui, dans le Happy Hardcore. Morningstar (2020) Isolation (2020) The New World (2020) The Inner Strength (2021)
  17. C'est néerlandais et ça navigue entre Happy Hardcore et Hardstyle. Genesis (2018) Under The Moon (2019) Raise Your Glass (2019) The Dutch (2019) Dreaming (2020) Arise (2020) Unshakeable (2020) No Alone (2021) Sur le label Spinnin' Records : https://spinninrecords.com/profile/twinnix
  18. Ca m'étonne que je ne vous ai encore jamais parlé de Wonderland. Réparons ça illico. C'est un projet Happy Hardcore produit au départ par Marcel Theunissen et Ege van Kruysdijk, puis se sont rajoutés Michel Diederiks et Patrick De Schrevel et, enfin, le dernier titre est produit par Richard Westdijk. Les parties rapées sont assurées par Eddie E. J'ai connu Wonderland avec le titre In Our Dreams, qui date de 1995, qui est excellent. Il rappelle par certains aspects Dune. In Our Dreams (1995) En 95, il y a eu aussi Movin' Around L'Euro Mix (c'est donc pas ceux qui n'aiment que l'Eurodance et pas le Happy Hardcore) : Le Happy Hardcore Mix : https://www.youtube.com/watch?v=ONZunCULjnQ Pour la suite, 1 titre par année. En 1996 : Be On A Star. En 1997 : Fantasy Of Love Le German Rave Remix : Et, enfin, en 1998 : Never Let You Go Pas trouvé la version radio, voici par dépit la version Caribean. On n'est plus dans le Happy Hardcore.
  19. Antisocial est un projet de Happy Hardcore britannique d'Ian Hicks (Hixxy) et Rick Harris (Sunset Regime), auquel a aussi participé Alex Templeton. Leur grosse année d'activité est 1997. Comme de nombreux autres projets de ce style, c'est sur mes compilations "Bonkers" que j'ai croisé ce nom. Voici les principaux titres : Need Your Love Get Into Love Le "Hixxy remix" Forever Young (Remix) My Way Le "Hixxy Remix" :
  20. J'ai présenté des projets Eurodance des producteurs Ben Franswa et Remco van Overbeek, j'ai présenté aussi un projet Hardcore d'eux, hé bien maintenant, je vais parler d'un projet d'eux qui se situe dans le style qui fait le ponts entre les deux styles mentionnés : avec Dionysos, on est dans le Happy Hardcore. Pour leur inspiration, ils sont allés chercher du côté de la scène Rock. Pour le choix du nom de la formation, je rappelle que Dionysos est le dieu grec de la vigne, du vin, de la démesure et du théâtre. Voici leurs deux principaux titres : Break On Through (1996) (Reprises des Doors) Daydream (1997) Du côté des compilations, on peut les croiser par exemple sur Happy Rave 5, Happy Hardcore 6, Lucky Dance 2, Ravers Revolution III ou encore Hardcore Generation.
  21. Voici un petit titre gentiment Happy Hardcore (pas trop rapide) germanique qui semble vouloir vous emmener au pays des merveilles et des Bisounours : Ich Weiss, Es Wird Einmal Ein Wunder Geschehen (1994) Si vous n'aimez pas ce style, alors voici une autre version de cette chanson, plus... old school ^^ : https://www.youtube.com/watch?v=LFKM2VYDPjg Pas d'autre single de Boom! à signaler.
  22. Un duo allemand composé de Shahin Moshirian (a participé à The Underdog Project) et de Michael Simon (Scooter). En 1995, ils sortent : Do The Right Thing Scooter Remix : Dune Remix : Mega Lo Mania Remix : Montini Experience Remix : En 1996, ils ont sorti : Eternity (avec la chanteuse Svenja) Deux titres pour l'année 97 : - The Rebel Coucou Yves Deruyter ! - Houseshaker Et un petit The Rebel 2 pour terminer la décennie :
  23. Sangore

    Dolls United

    Dolls United est un projet allemand qui se base sur des personnages et des chansons provenant de programmes pour les enfants. Au niveau du style, il se situe entre Eurodance (un peu) et Happy Hardcore (surtout). La langue utilisée est l'allemand. Les clips sont remplis de marionnettes et autres poupées. L'ensemble est bien délirant. Il y a eu plusieurs singles et même un album ("Gut Gebrüllt!", 1995). Dolls United Feat. Jim Knopf & Lukas Der Lokomotivführer : Eine Insel Mit Zwei Bergen (1995) Dolls United Feat. Die Blechbüchsen-Armee : Blechbüchse Roll ! (1995) Dolls United Feat. Kleiner König Kalle Wirsch : Wir Bauen Eine Falle (1996) Il existe un titre tardif, de 2005, mais plus dans le même style (à oublier!) : https://www.youtube.com/watch?v=A4or92g63aM Pour compléter, quelques autres titres présents sur l'album : Spiel Mit Mir Hallo Lieber Mann Im Mond Plitzplotzdonnerwettersappermentnochmal (à vos souhaits !!) Ich Bin Traurig
  24. Vous n'aviez pas encore eu votre dose de Happy Hardcore journalière ? Sangore est là pour combler ce manque ! Cette fois-ci, on se rend en Allemagne pour écouter DJ Tomko. On commence en 1995 avec Keep On Raving. La dédicace au début me semble être un clin d'oeil à Hardcore Vibes de Dune. Ensuite, direction l'année 97 avec Donkey Shotte (il y a un jeu de mots, pour les distraits ) Changement de style avec House Goes To (W)esel, plus trancy (1997) : Si vous avez aimé, tapez le 1. Si vous n'avez pas aimé, tapez...vous !
  25. Un petit projet tendance Happy Hardcore de l'ami Bortolotti, ça vous dit ? Ca ira vite, car il n'y a qu'un seul titre de sorti : Mystic Land, en 1995. Sont crédités, en plus de Bortolotti, Mauro Picotto, Gianpiero Viani et Hidalgo Serra. Mystic Land L'Extended Dance : https://www.youtube.com/watch?v=Q35a3eNz8R8
×
×
  • Créer...